Tour de France de l'immobilier : Toulouse

Cette semaine, on troque le ballon rond pour l’ovale, direction le Sud-Ouest pour notre nouvelle étape du Tour de France de l’immobilier. Rendez-vous dans la capitale européenne de l’industrie aéronautique et spatiale, le pays du cassoulet et de la chocolatine. Oui, vous l’aurez bien compris, on part à Toulouse.

Ville dynamique et étudiante, Toulouse est ni plus ni moins que la 4ème ville de France et attention Lyon, elle pourrait vite te chiper la troisième place du podium. Traversée par la Garonne et le Canal du Midi, la ville est connue pour ses innombrables briques qui lui valent bien son nom de ville rose.

Soleil et accent chantant seront de la partie, nous ne pouvions pas passer à côté de cette étape.

Immobilier

Toulouse est une ville à l’immobilier très dynamique, aussi bien pour l’achat dans l’ancien que dans le neuf. Aujourd’hui, le prix de l’immobilier toulousain s’étend de 2000€ à plus de 5000€ par m² pour les quartiers les plus demandés tels que le Capitole, Saint Etienne ou encore Saint Georges. En moyenne, il est estimé à 3400€ par m² selon le site Meilleurs Agents. 

Néanmoins, beaucoup d’interrogations restent en suspens concernant Toulouse. En effet, même si le marché a été dynamique ces dernières années, la crise économique qui touche actuellement le secteur aéronautique pourrait avoir un impact direct sur l’immobilier toulousain (baisse des demandes de logements, diminution des projets de construction, etc.). Le site Meilleurs Agents anticipe même une stagnation des prix jusqu’en septembre 2021. Opportunité ?

Quartier & Architecture de Toulouse

A Toulouse, on ne compte pas les bâtiments et places au charme fou. Baladez-vous dans le quartier de Saint-Etienne et passez un regard indiscret dans les cours intérieurs d’immeubles. Vous y trouverez des merveilles. La ville est chargée d’histoire, comme en témoigne la basilique Saint-Sernin, l’une des plus grandes basiliques romanes d’Europe.

Mais d’où vient ce nom de ville rose ? 

On a tous la réponse, de la brique ! Mais pourquoi a-t-elle été construite en brique, ça peut-être pas ? En 1463, survint un grand incendie qui détruisit 2/3 de la ville. Après l’incendie, les constructions en bois et en torchis furent interdites et la ville fut reconstruite avec la brique foraine qui donne sa couleur rose à la ville. Bon, entre nous, je suis pas sûr qu’elle soit rose cette brique.

Pour découvrir le centre-ville de Toulouse, le meilleur moyen est encore le vélo. Déambulez dans le cœur de la ville, continuez votre balade sur le quai de la Daurade, arrêtez-vous au “Pêcheur des sables” prendre une glace. Ce lieu très apprécié des toulousains était jadis une morgue où l’on exposait les corps des noyés. 

Faut-il y investir ?

La ville rose est très régulièrement citée parmi l’une des villes les plus séduisantes en matière d’achats immobiliers. Elle se classe même première du palmarès “valorisation à l’achat” des grandes villes (> 100 000 habitants) selon le Figaro. 

En regardant d’un peu plus près, on comprend rapidement pourquoi acheter un bien immobilier à Toulouse à du sens :

  • + 25 000 habitants en 5 ans
  • + 22 000 emplois en 5 ans

Mais ce n’est pas tout ! Toulouse est aussi une ville très étudiante avec 120 000 jeunes. Et ce chiffre est en constante évolution puisque sur les 5 derniers, c’est près de 22 000 nouveaux étudiants.

Vous l’aurez donc bien compris, Toulouse est la fois une propice à l’investissement locatif de courte durée, via de la location étudiante meublée par exemple, mais aussi à des investissements plus traditionnels.  

Mais comme nous en parlions précédemment, quid de l’impact du marché aéronautique sur le marché immobilier toulousain ? Affaire à suivre...

Et côté gastronomie ?

AH l’incontournable cassoulet. Bon c’est vrai qu’ENCHERES IMMO n’est pas une start-up food, mais nous ne pouvions pas vous écrire un article sur Toulouse sans vous donner nos petits secrets pour réussir un cassoulet. Et avec le cassoulet, on ne rigole pas. L’andouillette a son AAAAA, le cassoulet a sa Grande Confrérie du Cassoulet de Castelnaudary.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce met, c’est une cuisson de haricots cuits pendant 2h avec des morceaux de couennes, des oignons, un bouquet garni et un pied de cochon. La deuxième partie de la recette, est un ragoût de viande, plus précisément des morceaux d’échines revenus dans la graisse de canard, on y ajoute saucisse, confit de canard et tomates puis on le sert dans la fameuse cassole.

“Ô mon paîs, ô Toulouse, ôhooo Toulouse”


Co-fondateur chez Enchères Immo